Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

Stéphane Jobard : "Une grande fierté d’être à la tête du DFCO"

Tout fraîchement nommé entraîneur du DFCO, Stéphane Jobard et son Président Olivier Delcourt ont répondu aux questions des médias. Le nouveau coach dijonnais a confié son bonheur de retrouver son club de coeur.
 


Olivier DELCOURT

Le retour de l'enfant du club
" J'ai le plaisir d'officialiser l'arrivée de Stéphane Jobard au poste d'entraîneur de l'équipe première, où il a signé pour deux saisons. Je suis très heureux pour plusieurs motifs. C'est un enfant du club. Au DFCO, il a été joueur, capitaine exemplaire, éducateur, entraîneur de la réserve, entraîneur adjoint. Il connaît le club depuis très longtemps, cela fait plus de 30 ans qu'il est au DFCO. C'est un petit gars du cru. Il a engrangé beaucoup d'expérience en tant qu'adjoint avec Olivier Dall'Oglio et Rudi Garcia. Il vient d'obtenir brillamment son BEPF. Il a survolé les choses. Quand il décide de faire quelque chose, il le fait à fond et plutôt très bien. C'est une très bonne nouvelle pour le club. J'entends parfois certains dire que le DFCO avait perdu ses valeurs familiales. Avec l'arrivée de Stéphane, cela reste d'actualité. Mais après, ce qui compte le plus, c'est d'avoir un club professionnel à Dijon. On doit continuer à grandir. Même si le club n'a que 21 ans, il a bien progressé et avancé. Il reste plein de belles pages à écrire dans l'histoire du club. Avec son adjoint David Linarès, cela fera un très bon binôme. Ce sont d'excellents techniciens, proches des joueurs. On va tout faire pour vivre de belles émotions ensemble. Il y a du travail car il y a un effectif à mettre en place pour la saison prochaine, ainsi qu'un staff. Il y a quelques départs et donc des arrivées à venir. "
 

Pourquoi le choix de Stéphane Jobard ?
" C'est un choix fort. J'avais dressé une liste. Parmi les noms cités dans la presse, j'ai rencontré certains coaches. Pour Bruno Génésio, c'est la réalité des choses. Cela ne s'est pas fait avec Bruno pour X raisons. Stéphane faisait partie de ma liste prioritaire. Ce qui a prévalu pour moi, c'est son expérience et sa connaissance du club. Ce n'est pas forcément simple. Quand on a été collègues de travail, il faut savoir se faire respecter en tant que coach, manager son équipe et se faire sa place. Je ne suis pas inquiet là-dessus. "
 

Un chaînon manquant la saison dernière
" C'est un des éléments qui a fait que notre saison a été compliquée. Stéphane était un relais pour Olivier Dall'Oglio. Le binôme fonctionnait bien, ils étaient complémentaires. Avec le départ de Stéphane, il a manqué un relais au niveau des joueurs. Il a été joueur, il le sait. C'était aussi important pour moi de donner sa chance à quelqu'un issu du club et promouvoir en interne. Cela offre des opportunités à certaines personnes au club d'aller plus haut. "
 

Le projet de formation au cœur de la réflexion
" Stéphane est quelqu'un qui est passé par la formation. Cela coule dans ses veines et il sait d'où il vient. C'était pour moi important de choisir un coach qui fasse confiance aux jeunes [...] Nous avons d'excellents éducateurs et de très bons joueurs. C'est important pour continuer de faire grandir le club et pour intégrer les jeunes dans l'équipe professionnelle. "
 

Stéphane JOBARD


Des craintes sur l'exposition du poste ?
" Quand tu passes le BEPF, tu t'attends forcément à devenir numéro 1. Donc exposé, il faut s'attendre à l'être... Je suis flatté et honoré de la confiance que le Président m'accorde. C'est un choix courageux de sa part. Quand un Président fait ce choix, on a envie de lui rendre au centuple. On ne peut pas douter de notre implication avec David Linarès. Il y a avait beaucoup de compétences au club sur lesquelles je souhaite m'appuyer. "


L'endroit idéal pour débuter !
" Je pense qu'il y a un début à tout. S'il y avait bien un endroit idéal où débuter, c'était ici. Je connais bien la structure, le Président, les administratifs... C'est donc plutôt un cadre propice à mon envol. "
 

Le rapport avec les joueurs sera-t-il différent ?
" Il faudra un peu plus de distance, mais je trouve que rester proche des joueurs, car aujourd'hui je pense que le savoir descendant, dans le football, n'existe plus. Il faut faire adhérer les cadres du groupe au projet. C'est une pierre angulaire de mon projet. J'ai exposé mes principes et ma croyance dans la bonne conduite d'une équipe professionnelle. "


Une connaissance du vestiaire
" Je connais bien les joueurs qui sont au club. Je connais leurs qualités et leurs défauts, ce qui est plutôt intéressant. Au même titre que toutes les structures du club, il y a des qualités dans l'effectif aujourd'hui. Alors certes, il y a besoin de renouveler et de compléter. Nous allons nous y atteler dès demain. Aujourd'hui, il est encore un peu compliqué de faire un état des lieux précis. On va cibler rapidement les renforts nécessaires pour améliorer le rendement de l'équipe. "
 

Un " choix du cœur " alors qu'il était à la " croisée des chemins "
" J'étais à la croisée des chemins car j'étais engagé en tant qu'adjoint dans une structure du Top 5 français. J'avais la possibilité de continuer avec Rudi Garcia, mais aujourd'hui il n'avait aucun projet en tête. La deuxième option était de commencer en tant que numéro 1. Et le projet est arrivé à moi, je ne pouvais y rester insensible... C'est une grande fierté d'être aujourd'hui à la tête du DFCO en Ligue 1. C'est un choix du cœur. "
 

Un retour rêvé !
" Je crois que je suis en train de rêver debout ! C'est une grande fierté d'être à la tête de ce club. Le Président l'a rappelé, il y a 30 ans de boutique, donc forcément, l'idée de revenir dans la structure me ravit. Par contre, j'ai bien conscience du challenge à relever. Après une saison compliquée, l'idée est de se rendre la vie un peu plus douce l'année prochaine pour que l'on puisse sourire plus longtemps. "

Derniers articles

Nouveautés