• CONNEXION
Lorem ipsum dolor sit amet, consectetur adipiscing elit. Proin vel finibus sapien. Phasellus faucibus ultrices dolor, ut eleifend mauris iaculis id. Nullam ultricies elit a turpis interdum dictum. Morbi venenatis, lorem quis commodo ultricies, urna lectus interdum metus, ut eleifend purus leo et sapien.

A.Kombouaré avant DFCO - RC Lens : "Repousser nos limites"

Au lendemain du match nul (1-1) ramené de Lens, Antoine Kombouaré a fait le point, avec davantage de recul, sur cette double confrontation qui décidera du 20e pensionnaire de Ligue 1 Conforama lors de la saison 2019/2020. Il attend de son équipe qu'elle aille au bout d'elle-même et repousse ses limites. 


Le point sur l'infirmerie
" Nous n'avons pas de bobos supplémentaires. Nous allons récupérer Romain Amalfitano après son match de suspension. Nayef Aguerd sera out. Il a fait un test non concluant ce matin. Il n'y a pas eu de protocole commotion pour Kwon. Apparemment il a la tête dure, nous avons eu très peur. Ce matin, ça allait. J'espère qu'il n'y aura pas de répercussions par la suite. Il y a beaucoup de fatigue chez les joueurs, nous sommes rentrés plus tard que prévu. Nous avons eu un contrôle antidopage, on a perdu beaucoup de temps. "


Le RC Lens sera obligé de se livrer
" Le travail, c'était de bien préparer le match retour et d'aborder cette première partie de la meilleure des façons. Avoir marqué, c'est une bonne chose. Au niveau de la façon de jouer, ça aurait différent pour Lens à 1-0. Le fait d'avoir marqué un but est une bonne chose. Rien n'est joué. Lens est meilleur à l'extérieur. Il faudra être vigilant, attentif, il faut faire un gros match défensif pour se rassurer et être plus costaud. Ce sera important. "


Une première mi-temps difficile
" J'aurais voulu voir ça (une équipe conquérante) dès l'entame de match. Quand Lens a poussé, on a été en difficulté. Surtout par du jeu direct et dans le dos. Nous n'étions pas présents dans les duels, pas assez concentrés. Nous avons concédé trop d'actions. C'est ce qui est décevant. Quand on a eu la possibilité de jouer, on a perdu trop de ballons. Nous n'aurions pas eu à défendre comme nous l'avons fait en première mi-temps. Nous avons manqué nos entames de match et en plus, nous avons eu trois cartons jaunes en 20 minutes. On se met en difficulté. Les joueurs ont su rester costauds et calmes. On a fait ce qu'il faut pour avoir la maîtrise du jeu et jouer. On sait qu'en jouant, nous sommes capables de leur poser des problèmes. "
 

Peu importe la manière, on ne retiendra que le résultat
" Le match aller était capital. Il fallait faire un bon match aller pour faire un bon match retour. Le résultat de l'aller est intéressant, mais maintenant il faut finir le travail. Et finir le travail, c'est faire un meilleur match qu'à l'aller. Il faudra être plus costaud défensivement, jouer pour marquer. Dans ce genre de match, l'important c'est de gagner. Vous savez, les finales ne sont belles que quand vous les gagnez. Dans quinze jours, on ne se souviendra pas si on a été bon ou mauvais. Soit on fera la fête, soit on sera triste. Si je fais un grand match mais que je perds parce que je n'ai pas marqué mes occasions, et que eux ont eu une occasion et la marquent, j'aurai les boules... "


Wesley Lautoa et Senou Coulibaly pour apporter de la taille
" Dans mon schéma de départ, j'ai intégré un défenseur central et j'ai gardé Wesley Lautoa au milieu pour combler notre déficit de taille, en sachant que Julio Tavares ne jouait pas. "


Fraîcheur physique et aspect mental
" D'abord la fraîcheur. C'est le dernier match, les organismes sont fatigués. On est au bout. Lens peut-être moins car ils ont quand même fini cinquièmes. Nous, nous avons fait un championnat très compliqué, avec beaucoup de déconvenues, de défaites, de frustration. Cela coûte beaucoup d'énergie. Pour moi, la fraîcheur physique va avoir son importance. Il faudra aussi voir mentalement comment nous allons pouvoir répondre. On peut se retrouver menés à Lens, aura-t-on les qualités mentales pour revenir au score ? Il faudra repousser nos limites. "
 

Que craindre du RC Lens ?
" Ce que l'on peut craindre, c'est qu'ils ne vont rien lâcher jusqu'au bout. Ils vont jouer leur va-tout ici. Ils sont dans une position défavorable donc ils vont lâcher les chevaux, ils vont être poussés par leur public et ils ont des bons joueurs. Eux aussi ont l'impression d'avoir fait quelque chose d'incroyable, car eux aussi reviennent de nulle part. Cette équipe ne nous fera pas de cadeaux. "


Le public dijonnais doit également tout donner !
" Sur les trois derniers matchs (Rennes, Strasbourg et Toulouse), nous avons eu un public exceptionnel. Il était très important de gagner, nous avions besoin de leur soutien et ils ont répondu présent. Cela nous a permis de gagner en fin de match. Le rôle du douzième homme est important. Il y a une véritable communion entre nos supporters et le groupe. Cela permet à l'équipe de trouver des ressources mentales dans la difficulté. C'est ce qu'on espère encore dimanche face à Lens, pour enfin mériter notre place en Ligue 1. "

Derniers articles

Nouveautés

Ajouter un partenaire

1. Structure

2. Réprésentant légal

3. Convention

4. IBAN

* champ obligatoire
* champ obligatoire
* champ obligatoire
FR
* champ obligatoire

Ajouter une personne

1. Personne

Ajouter une entreprise

1. Structure

2. Réprésentant légal

* champ obligatoire
* champ obligatoire